Découvrez les 6 astuces pour bien choisir votre crédit conso

Les offres de crédit à la consommation sont nombreuses et leurs taux constamment remis à jour. Dans ce contexte, il n'est pas facile de trouver le meilleur taux pour financer un projet. Heureusement, pour vous aider il existe des comparateurs de crédit à la consommation.

Comparer les offres c'est bien, mais savoir comment trouver les meilleurs taux, c'est mieux ! Découvrez les 6 astuces pour bien choisir votre crédit conso.

Meilleur taux du moment
TAEG à partir de
0.9%
Taux minimum au 09/12/2018 : prêt personnel Voiture neuve de 9 000 € sur 12 mois.
Simulation de crédit conso

Astuce n°1 : comparer les offres de crédit à la consommation avant de s'engager

Cela paraît évident mais ça mérite d'être rappelé : il faut toujours comparer les offres de crédit conso avant de s'engager ! En effet, pour un même crédit (c'est à dire même objet par exemple financement de travaux ou d'une voiture d'occasion, même montant, même durée) les différences entre organismes de crédit sont énormes et il est fréquent de voir des taux allant du simple au double.

En conséquence, comparer les offres peut vous permettre de réaliser des économies très importantes sur le coût du crédit.

Par exemple, pour un crédit voiture neuve de 15.000€ sur 48 mois, actuellement les taux (TAEG) vont de 1.99% à 5.88%... Entre ces 2 offres, l'écart de coût pour le consommateur est important :
  • avec l'offre à 1.99%, le coût total du credit est de 611,04€
  • avec l'offre à 5.88%, le coût total du credit est de 1 820,16€
Ici, en choisissant l'offre proposant le meilleur taux, l'économie réalisée est de 1 209,12€ !

Astuce n°2 : utiliser le TAEG pour comparer les offres de crédit

Le taux nominal d'un crédit (également appelé taux débiteur) ne permet pas de comparer les offres de crédit entre elles car il n'intègre pas l'ensemble des coûts du crédit. Par exemple, les frais de dossier ainsi que le coût de l'assurance emprunteur en sont exclus.

Aussi, pour faciliter la comparaison entre les offres de crédit à la consommation, la notion de TAEG a été introduite dans la règlementation du crédit à la consommation il y a quelques années et celui-ci figure désormais systématiquement sur les simulations de crédit à la consommation proposées par les établissements de crédit. 

Seul le TAEG permet la comparaison de 2 offres de crédit entre elles car il intègre l'ensemble des coûts du crédit : intérêts, frais divers (dont frais de dossier) et assurance emprunteur.

L'assurance emprunteur est facultative sur un crédit à la consommation. En conséquence, les simulations sont généralement proposées hors assurance emprunteur et le TAEG issu des simulations ne l'intègre généralement pas. Depuis 2 ans, les organismes de crédit doivent également indiquer le TAEA (taux annuel effectif de l'assurance) qui permet aux consommateurs de comparer les coûts des assurances emprunteurs. 

En complément du TAEG et du TAEA, vous pouvez également comparer le coût total du crédit. Exprimé en euros, ce montant traduit l'ensemble des coûts associés à une offre de crédit. Si vous êtes plus à l'aise avec les montants en euros, le coût total du crédit vous permet en un clin d'oeil de voir la différence de coût entre 2 offres.

Astuce n°3 : opter si possible pour des durées de remboursement plus courtes

Plus que le taux, ce qui fait le coût d'un crédit c'est sa durée de remboursement car les intérêts sont calculés chaque mois sur le montant restant à rembourser. Du coup, si vous remboursez plus "lentement", les intérêts seront plus élevés même si le taux est identique.

Par exemple, pour un crédit voiture d'occasion de 10.000€ à un taux de 2% :
  • sur 12 mois la mensualité est de 842,30€ et le coût total du crédit sera de 107,60€
  • sur 60 mois la mensualité est de 175,19€ et le coût total du crédit sera de 511,40€

Cet exemple est théorique mais dans la vraie vie, l'écart de coût entre un crédit court et un crédit long est encore plus important car leurs taux respectifs ne seront jamais identiques. Dans la réalité, si vous observez les offres de crédit vous constaterez que plus la durée de remboursement est longue et plus le taux est élevé, ce qui accentue encore davantage l'écart de coût en faveur des crédits courts ! C'est logique du point de vue du prêteur car le risque de non remboursement augmente lui aussi lorsque la durée de remboursement est longue.

Par exemple, pour un crédit voiture d'occasion de 10.000€ :
  • sur 12 mois avec un taux de 2% la mensualité est de 842,30€ et le coût total du crédit sera de 107,60€
  • sur 60 mois avec un taux de 4% la mensualité est de 183,85€ et le coût total du crédit sera de 1 031,00€

Malheureusement il n'est pas toujours facile d'opter pour une durée de remboursement plus courte car c'est une question de budget et nous ne sommes pas égaux face à cela. Une durée de remboursement plus courte signifie des mensualités plus élevées alors qu'une durée plus longue signifie des mensualités plus faibles et donc plus accessibles. Là encore, la meilleure solution consiste à bien évaluer ses capacités de remboursement afin de choisir la durée de remboursement la mieux adaptée.

Astuce n°4 : ne pas hésiter pas à négocier !

La comparaison des offres est un l'étape essentielle pour obtenir le meilleur taux mais ce n'est pas la seule.

Vous savez de quel crédit vous avez besoin et grâce à la comparaison vous savez auprès de quel organisme de crédit vous pourrez obtenir le meilleur taux ? Parfait ! Faites un dossier auprès de cet organisme afin de recevoir une offre de crédit en bonne et due forme.

Avec cette offre vous pourrez solliciter votre banque ou n'importe quel autre organisme de crédit afin de négocier directement avec eux l'obtention d'un taux plus avantageux. Certes cela vous prendra un peu de temps mais le jeu en vaut la chandelle car vous pourrez peut être réaliser des économies intéressantes.

Astuce n°5 : vérifier l'intérêt d'un rachat de crédit

Sachez-le si vous souhaitez regrouper ou renégocier vos crédits, ce genre d'opération n'est pas toujours intéressante du point de vue du coût du crédit. En effet, même si vous parvenez à négocier un taux plus faible, il se peut que cela ne génère aucune économie sur le coût du crédit. Tout dépend du moment auquel cette renégociation intervient dans votre remboursement : plus la renégociation intervient tôt et plus vous réaliserez d'économies. Plus elle intervient tard et moins elle génèrera d'économies...

Il est donc préférable de renégocier ses crédits durant la première moitié (idéalement le premier tiers) du remboursement. Pourquoi ? Parce que pour chaque mensualité remboursée, les intérêts sont calculés sur le montant restant à devoir. Du coup, en début de remboursement, le montant restant à devoir est élevé et la part des intérêts dans les mensualités est elle aussi importante. A l'inverse, en fin de remboursement le montant restant à devoir est plus faible et dans chaque mensualité la part des intérêts est également plus faible... En d'autres termes, en fin de crédit on "amortit" plus vite qu'en début de crédit.

Par exemple, pour un crédit voiture d'occasion de 10.000€ à 4% sur 60 mois :
  • La première mensualité sera de 184,17€ et les intérêts représenteront 33,33€. Cette mensualité permettra d'amortir 150,83€ et il restera 9.849,17€ à rembourser à l'issue de cette première mensualité.
  • La seconde mensualité sera toujours de 184,17€ mais cette fois ci les intérêts seront de 32,83€ et on pourra amortir 151,33€. Ici les intérêts ont diminué car ils sont calculés sur les 9.849,17€ restant à rembourser et non pas sur les 10.000€ de départ. A l'issue des 2 premières mensualités, il restera donc 9.697,83€ à rembourser. 
  • etc...
  • La 40ème mensualité sera toujours de 184,17€ ; les intérêts seront de 12,43€ et l'amortissement sera de 171,73€.
  • La 50ème mensualité sera composée de 6,62€ d'intérêts et de 177,55€ d'amortissement
  • En bref, à mesure que le montant restant à rembourser diminue, les intérêts diminuent également et donc l'impact d'une baisse de taux est plus faible en fin de crédit qu'en début de crédit.

Astuce n°6 : demander un tableau d'amortissement et suivre en détail les remboursements !

On est d'accords, les calculs financiers c'est compliqué et on risque de se tromper... du coup, pour suivre vos remboursements et savoir précisément combien d'intérêts vous réglez, demandez un tableau d'amortissement lorsque vous souscrivez votre crédit !

On pense généralement que les banques fournissent des tableaux d'amortissement uniquement en cas de crédit immobilier, mais c'est faux. Vous pouvez tout à fait demander un tableau d'amortissement pour votre crédit à la consommation. Alors ne vous en privez pas. Il vous permettra chaque mois de savoir précisément où vous en êtes.

Attention toutefois car si vous reportez vos remboursements pendant 1 ou 2 mois votre tableau d'amortissement ne sera plus valable. En effet, les reports produisent des intérêts et c'est tout le remboursement de votre crédit qui est recalculé. Dans ce cas, il vous faudra demander un tableau d'amortissement à jour à votre organisme de crédit.

Partager :