LOA, LLD, crédit-bail auto ou crédit auto ? Quelles différences et comment comparer leurs coûts ?

Les Français sont de plus en plus nombreux à préférer louer leur voiture plutôt que de l'acheter. Ainsi en 2017 près d'1 voiture neuve sur 3 a été louée alors que la location auto était marginale en 2010 et ne concernait qu'une petite partie des véhicules haut de gamme.

Entre-temps, les offres de LOA se sont multipliées et ont été pogressivement possibles sur toutes les gammes et tous les modèles, y compris sur les petites citadines.

Les consommateurs y trouvent leur compte car ils éprouvent de moins en moins le besoin de posséder leur voiture et trouvent dans la LOA une solution clés en main : pour un loyer mensuel convenu à l'avance il est possible d'inclure l'assurance, l'entretien ainsi que diverses garanties concernant la décote du véhicule. Bref c'est la voiture (presque) sans prise de tête et avec la possibilité de changer fréquemment de véhicule.

Pour les constructeurs, la LOA est également un produit très intéressant car elle fidélise les clients :

  • l'entretien est assuré par leur réseau de concessions et de garages,
  • ils peuvent suivre et collecter des informations sur l'automobiliste et le véhicule dans la durée,
  • ils sont au courant dès que le conducteur veut changer de voiture et peuvent proposer leurs propres modèles...
  • les offres de location avec option d'achat fidélisent fortement les clients et sont un moyen efficace pour fonctionner en circuit fermé tout en limitant l'envie d'aller voir ce qu'il se passe chez d'autres constructeurs
  • Cerise sur le gâteau, ce sont également des produits financiers très rentables...

Dans cet article vous découvrirez les avantages et inconvénients de la LOA automobile et pourrez comparer les coûts grâce à notre comparateur LOA / Crédit auto.

Meilleur taux du moment
TAEG à partir de
0.9%
Taux minimum au 09/12/2018 : prêt personnel Voiture neuve de 9 000 € sur 12 mois.
Simulation de crédit conso

LOA, LLD, Crédit bail auto : de quoi s'agit-il ?

Il y a quelques années, les offres de location automobile s'adressaient essentiellement aux entreprises ou aux professionnels désireux de trouver une solution financière leur permettant de simplifier la gestion de leur parc automobile sans avoir à s'occuper de la revente, de l'entretien ou de la valorisation financière de ce parc.

Le crédit-bail et la LLD (location longue durée) sont différentes formes de leasing (location) destinées aux professionnels. Toutes deux ont vocation à simplifier la gestion comptable du parc automobile, mais il existe des différences fiscales et comptables entre la LLD et le crédit-bail automobile.

La LOA (location avec option d'achat) est quant à elle destinée aux particuliers. C'est une forme particulière de leasing qui permet aux conducteurs qui le souhaitent, d'acheter leur véhicule à l'issue de la période de location.

Comment fonctionne la LOA ?

La Location avec option d'achat (LOA) est également appelée "leasing" ou "location avec promesse de vente". Il s'agit d'un crédit à la consommation permettant d'acquérir une voiture pour une durée limitée dans le temps, en contrepartie de loyers mensuels. A savoir :

  • La durée de location est comprise entre 24 mois (2 ans) et 72 mois (5 ans)

  • Un apport n'est pas obligatoire pour une LOA. L'apport est recommandé car il diminue le montant des loyers mensuels et donc le coût de la location. L'apport ne peut pas dépasser 30% du prix ttc du véhicule.

  • Le conducteur n'est pas le propriétaire du véhicule mais son locataire. Le propriétaire est l'organisme de crédit à qui les loyers mensuels sont versés.

  • A la fin de la période de location, le conducteur peut restituer le véhicule ou le racheter définitivement en réglant l'option d'achat finale. Attention, des frais peuvent être facturés au locataire dans le cas où la voiture nécessite une remise en état

  • Un dépôt de garantie est parfois demandé en début de location. Celui-ci sera remboursé en cas de restitution du véhicule en fin de location, ou déduit de l'option d'achat finale. En cas de dépôt de garanti, celui-ci ne peut pas dépasser 15% du prix ttc du véhicule.

LOA ou crédit auto : qui est le plus cher ?

La LOA est un crédit à la consommation mais contrairement au crédit classique, la règlementation n'oblige pas les prêteurs à communiquer le taux des offres de location avec option d'achat... C'est bien dommage car cette information est essentielle pour comparer les coûts des différentes solutions de financement automobile.

En règle générale le taux de la LOA est bien plus élevé que celui des crédits auto. Faites le calcul !


Vous voulez connaître le taux d'une proposition de LOA ? Utilisez notre simulateur LOA !

Prix de la voiture TTC
Apport (max 30% du prix TTC du véhicule)
Dépôt de garantie (max 15% du prix TTC du véhicule)
Durée de la LOA
Option d'achat finale
1er loyer (incluant les frais - hors garantie)
Loyers suivants
Assurance ou services inclus dans les loyers ?
non
oui

Avantages / inconvénients de la location avec option d'achat

LOA

Crédit auto

Versements mensuels


Loyers calculés sur la valeur locative (hors option d'achat finale)

Mensualités calculées sur la totalité du montant emprunté

Coût total en cas d'achat du véhicule


Mensualités calculées sur la totalité du montant emprunté

Loyers calculés sur la valeur locative (hors option d'achat finale)

Assurance de l'emprunteur


Assurance emprunteur facultative. Options décès, invalidité, maladie, chômage.

Assurance emprunteur facultative. Options décès, invalidité, maladie, chômage.

Conditions d'obtention


Analyse de la situation personnelle et financière de l'emprunteur.

Analyse de la situation personnelle et financière de l'emprunteur.

Délai de rétractation


14 jours

14 jours

Remboursement par anticipation


Complexe. Peu de contrats de LOA prévoient cette possibilité.

Simple. Pas de frais si montant du prêt < 10 000 €

Entretien du véhicule, garanties optionnelles (perte/vol), assistances


Diverses options possibles selon l'organisme financier.

Diverses options possibles selon l'organisme financier.

Assurance du véhicule


A la charge du locataire

A la charge du propriétaire

Usage du véhicule (kilomètres)


Dans la limite du contrat de LOA (forfait kilométrique)

Aucune limite

Frais supplémentaires liés à l'usage


Frais en cas de dépassement du forfait kilométrique ; frais de remise en état.

na

Frais supplémentaires liés à l'usage


Frais en cas de dépassement du forfait kilométrique ; frais de remise en état.

na

Revente du véhicule


Prise en charge par le loueur.

Gérée par le propriétaire.

Renouvellement du véhicule


C'est le principe même de la LOA !

La valeur de revente ne permet pas toujours de solder le crédit.

La location avec option d'achat est une solution de financement auto clés en main, idéale pour quiconque souhaite changer régulièrement de véhicule (tous les 3 ans environ), sans devoir gérer seul la revente de la voiture. En revanche, la LOA est plus coûteuse que le crédit dans bon nombre de cas :

  • Si vous souhaitez acquérir la voiture : dans ce cas préférez d'emblée le crédit auto !
  • Si le véhicule est restitué dans un état dégradé : les frais de remise en état peuvent s'élever très vite
  • Si le forfait kilométrique est très inférieur à la consommation réelle : pour les gros conducteurs l'achat du véhicule revient souvent moins cher que la location
  • Enfin, si la location dure trop longtemps... elle devient souvent moins intéressante que le crédit car les taux pratiqués sur la LOA sont très élevés et le risque de facturation pour remise en état augmente fortement.

Pour vous faire une idée de la meilleure solution, utilisez notre simulateur LOA et comparez votre offre de location avec option d'achat à un crédit auto !

Que faut-il savoir sur la LOA ?

Questions fréquentes sur la LOA

  • A qui s'adresser pour acquérir une voiture en LOA ?
    Les offres de LOA sont généralement proposées dans les concessions automobiles mais peuvent aussi être directement souscrites auprès d'une banque ou d'un organisme de crédit.

  • Qui est propriétaire de la voiture dans le cadre d'une LOA ?
    Pendant toute la période de location, le propriétaire du véhicule est la société à laquelle les loyers mensuels sont versés (une banque ou un établissement de crédit).
    Le conducteur, locataire du véhicule, peut utiliser son véhicule comme il le souhaite. Attention, les conditions de reprise du véhicule en fin de contrat de LOA prévoient néanmoins un forfait kilométrique maximum à ne pas dépasser. C'est justement l'un des points à discuter avant la mise en place du contrat de LOA.

  • Un organisme de crédit peut-il refuser d'accorder une LOA ?
    L'octroi d'une LOA implique l'étude de la situation personnelle et budgétaire du conducteur, au même titre qu'un crédit : l'organisme de crédit vérifiera notamment un éventuel fichage du demandeur auprès de la Banque de France (FCC, FICP, FNCI) et pourra refuser d'accorder la LOA si le demandeur n'entre pas dans ses critères.

  • Est-il possible de se rétracter ?
    La LOA dispose des mêmes règles de rétractation que le crédit à la consommation. Les consommateurs ont jusqu'à 14 jours calendaires à compter de la date de signature du contrat pour se rétracter. Pour bénéficier de ce droit, il est nécessaire d'envoyer à l'organisme de crédit une lettre recommandée avec accusé de réception.

  • A quel nom est établie la carte grise ?
    La carte grise du véhicule pourra mentionner le nom du conducteur. C'est au propriétaire du véhicule (la banque ou l'organisme de crédit) de prendre en charge les formalités d'immatriculation et d'établissement de la carte grise.

  • Est-il obligatoire d'assurer le véhicule dans le cadre d'une LOA ?
    Que l'on soit locataire ou propriétaire d'une voiture, la loi exige que celle-ci soit assurée par le conducteur principal. Le souscripteur d'une LOA doit donc assurer la voiture à ses frais.
    Il est possible que le vendeur de la voiture ou même l'organisme financier qui émet l'offre de LOA propose également une assurance auto. Rien n'oblige le conducteur à accepter cette offre : il peut tout à fait assurer la voiture auprès de la compagnie d'assurance de son choix.

  • Le contrôle technique est-il à la charge du locataire ou du propriétaire du véhicule ?
    Toutes les charges courantes liées à l'usage du véhicule sont à la charge du locataire : contrôle technique, entretien, réparations, essence, taxes, péages, amendes en cas d'infraction...
    A noter, certaines options facultatives peuvent être inclues au contrat de LOA, comme l'entretien mais attention, les garanties entretien ne couvrent généralement pas tous les éléments prévus au carnet d'entretien du véhicule.

  • Comment est calculée l'option d'achat ?
    Les sociétés qui proposent la LOA ont une connaissance fine du marché automobile et disposent de statistiques nombreuses sur la valeur de revente de chaque voiture en fonction de son modèle, de son année de mise en circulation, de son kilométrage, et de son état général.
    Lorsqu'elles récupèrent un véhicule après qu'il ait été loué, elles le mettent en vente sur le marché des véhicules d'occasion. Il est donc important pour elles d'estimer correctement l'option d'achat car elle doit être inférieure au prix de revente du véhicule quelques années plus tard, sous peine d'essyer une perte sèche.

  • Est-il possible d'acquérir une voiture d'occasion en LOA ?
    C'est tout à fait possible. Certains sites internet s'en sont d'ailleurs fait une spécialité.

  • Comment fixer le bon forfait kilométrique dans un contrat de LOA ?
    Le forfait kilométrique est défini par le locataire et aura un impact sur les loyers mensuels ainsi que sur l'option d'achat final. En effet, l'idée est que le forfait kilométrique reflète l'usage maximum de la voiture dans le cadre d'un contrat de LOA. Plus le forfait kilométrique est faible, plus le loyer mensuel sera bas. A l'inverse lorsque le forfait kilométrique est plus élevé, le montant des loyers mensuels grimpe également.
    Il faut être réaliste et surtout ne pas se fixer un forfait kilométrique trop bas sous peine de sortir des conditions standard de reprise en fin de contrat. La méthode la plus sage consiste donc reprendre la distance parcourue avec son ancien véhicule pour estimer celle que vous parcourrez avec le véhicule de location pendant toute la durée de la LOA Par exemple, si vous avez conservé votre ancienne voiture pendant 4 ans et qu'au total vous avez roulé 60.000 kilomètres :
    • le nombre de kilomètres parcourus en moyenne chaque année est de 15.000 km / an (60.000 km / 4 ans)
    • pour une LOA sur une durée de 24 mois, un forfait kilométrique total de 30.000 km devrait être suffisant
    • en revanche, pour une LOA sur 72 mois, il faudra un forfait kilométrique total de 75.000 km.
  • Que se passe-t-il si le forfait kilometrique est dépassé ?
    En cas de dépassement du forfait kilométrique les contrats de LOA prévoient généralement de facturer les kilomètres supplémentaires parcourus. Le coût du kilomètre supplémentaire est compris entre 0,05€ et 0,10€ selon la banque ou l'organisme financier ayant émis le contrat. Par exemple, si lors de la restitution du véhicule en LOA le nombre de kilomètres parcourus est de 85.000 alors que le forfait kilométrique en prévoyait 75.000, le conducteur sera facturé d'un montant de 1.000€ correspondant à :
    • kilométrage hors forfait : 10.000 km (85.000 km parcourus - 75.000 km inclus dans le forfait)
    • facturation : 1.000€ (10.000 km supplémentaires x 0,10€ par km)
    Peu de contrats LOA offrent la possibilité d'ajuster le forfait kilométrique en cours de location en fonction du kilométrage réel.

  • Quels services peuvent être inclus dans une LOA ?
    Les services les plus fréquemment proposés en complément d'une LOA sont les suivants :
    • forfait entretien dans le réseau du constructeur : il s'agit d'une prise en charge des opérations d'entretien prévues au carnet d'entretien du véhicule (pièces et main d'oeuvre) en contrepartie d'un forfait mensuel de quelques dizaines d'euros selon la voiture. Il faut toutefois bien vérifier ce que contient le forfait d'entretien car bien souvent certaines opérations ne sont pas prises en charge ou nécessitent de passer sur un forfait plus coûteux (par exemple les pneus etc...)
    • assistance en cas de panne (dépannage, véhicule de remplacement...)
    • assurance capital auto couvrant les risques de perte ou de vol (prise en charge du remboursement du capital restant dû et reconstitution de l'apport)
    • assurance emprunteur en cas de décès, invalidité, maladie et éventuellement chômage (prise en charge du remboursement des loyers mensuels restants)

  • Que se passe-t-il si le véhicule est restitué dans un état moins bon que prévu ?
    Dans le cadre d'une LOA, le véhicule doit être restitué dans un état d'usure "raisonnable" compte tenu de la durée durant laquelle il a été loué. Le jour de la restitution, un état des lieux est réalisé. Le locataire doit remettre le carnet d'entretien afin de prouver que les opérations prévues ont bien été réalisées.
    Il est très fréquent que la restitution du véhicule génère des frais de remise en état. C'est d'ailleurs une source de conflits récurrents entre loueurs et locataires... D'où l'importance de bien entretenir son véhicule en LOA !
    Dans le cas où les frais de remise en état sont trop importants il peut être intéressant de régler l'option d'achat finale et de revendre le véhicule par ses propres moyens.

  • Que se passe-t-il si je veux acheter véhicule avant le terme du contrat de LOA ?
    Malheureusement cela n'est pas toujours possible ! Tous les contrats ne le permettent pas. Il faut donc bien se renseigner avant de signer le contrat de LOA.
    Les contrats de LOA qui permettent un rachat anticipé précisent les conditions de ce rachat par le biais d'un document annexé au contrat. Ce document indiquera la valeur de rachat du véhicule à chaque échéance de loyer.

  • Que se passe-t-il si je veux rendre véhicule avant le terme du contrat de LOA 
    Si vous ne souhaitez pas conserver le véhicule et que la période de location n'est pas terminée... vous n'avez pas le choix : il faut solder la LOA et revendre la voiture. Mais attention, pour rappel, le propriétaire du véhicule est la banque ou l'organisme de crédit qui a émis le contrat de LOA. Il est donc important dans ce cas de prendre rapidement contact avec le loueur pour l'informer de votre décision.

  • Que se passe-t-il si je ne rembourse pas les loyers mensuels ?
    Si les loyers mensuels ne sont pas honorés, la banque ou l'organisme financier propriétaire du véhicule peut :
    • interrompre le contrat de LOA et reprendre le véhicule : le locataire devra dans ce cas restituer le véhicule, rembourser les loyers non réglés et bien souvent régler une pénalité au titre des loyers non réglés à temps. Le montant de cette pénalité est indiqué dans le contrat de LOA.
    • poursuivre le contrat sans rééchelonner la dette : dans ce cas le locataire peut conserver la voiture et devra rembourser les mensualités en retard auxquelles s'ajoutera une pénalité dont le montant est prévu au contrat.
    • poursuivre le contrat et accepter de reporter les loyers non perçus : dans ce cas, le locataire conserve la voiture et la durée de location est modifiée. Les loyers seront reportés et des pénalités prévues au contrat seront appliquées.

Que doit mentionner un contrat de LOA ?

Pour être conforme, un contrat de location avec option d'achat dont comporter les informations suivantes :

  • les coordonnées du prêteur c'est à dire de la société (banque ou organisme de crédit) qui émet l'offre de location avec option d'achat
  • les coordonnées de l'emprunteur c'est à dire la personne qui souscrit l'offre de LOA et qui sera donc locataire de la voiture
  • la date d'émission et durée de l'offre de LOA
  • la description détaillée du véhicule loué ainsi que son prix d'achat
  • la durée du contrat de LOA
  • le montant de l'option d'achat finale
  • le montant des loyers, leur nombre et leur périodicité (généralement mensuelle)
  • le montant du dépôt de garantie (si nécessaire)
  • les services optionnels inclus (assurances, assistances)
  • le coût total de la LOA
  • un avertissement relatif au risque de défaillance de l'emprunteur (pour rappel la LOA est un crédit à la consommation)
  • les mentions relatives au délai de rétractation

Partager :