Pour financer un projet en ayant recours à un prêt personnel, les emprunteurs devront faire preuve d’une situation personnelle et financière propre à convaincre un établissement financier. Concrètement, les conditions pour obtenir un prêt personnel impliquent une étude complète de la solvabilité de l’emprunteur au moyen des justificatifs fournis. La banque décidera d’accorder le prêt personnel uniquement si elle estime que les revenus et le budget du foyer permettent de rembourser le crédit dans la durée sans risque de déséquilibrer les finances du ménage.

Cependant, certains emprunteurs présentent une situation jugée insuffisante pour accorder un prêt personnel, surtout lorsque l’envergure du projet est importante. Dans ce cas, pour accompagner l’emprunteur dans son projet, l’établissement financier peut être amené à demander la mise en place d’une garantie sur le prêt.

Non systématiques et surtout moins courantes que pour un crédit immobilier, les garanties possibles pour un prêt personnel impliquent des démarches supplémentaires que nous allons détailler dans cet article.

Meilleur taux actuel pour un prêt personnel

TAEG à partir de
0.6%
Taux minimum au 29/01/2023 : prêt personnel Divers de 10 000 € sur 12 mois.

Pourquoi utiliser notre comparateur de crédit ?

La comparaison la plus large !

30 banques, organismes de crédit et compagnies d'assurance comparées.

Le meilleur taux en 3 clics

Pas besoin de formulaire pour obtenir une simulation. 3 clics suffisent !

Des économies sur le coût du crédit

Trouvez les meilleurs taux et faites des économies sur le coût du crédit !

Service gratuit et sans engagement

Notre service est gratuit et aucune information personnelle n'est requise.

A quoi sert une garantie pour un prêt personnel ?

L’objectif principal de la garantie sur un prêt personnel est de sécuriser le prêteur (c’est-à-dire la banque) et de le convaincre d’accorder le prêt. Elle est demandée lorsque la solvabilité des seuls emprunteurs n’est pas suffisante pour permettre l’octroi du prêt.

Le principe est le suivant : une fois le crédit mis en place, si en cours de remboursement l’emprunteur se trouve dans l’incapacité d’honorer les échéances, le prêteur peut exercer la garantie et obtenir ainsi le remboursement des sommes restant à devoir.

La garantie est donc une sécurité pour le prêteur et diminue le niveau de risque initial du prêt, ce qui facilite son octroi.

La caution d’un proche : la garantie la plus fréquente pour un prêt personnel

Parmi les garanties possibles permettant de sécuriser l’obtention d’un prêt personnel, la plus fréquente est la garantie personnelle d’un proche de l’emprunteur, par exemple un parent.

Le cas d’école est celui des prêts personnels accordés aux étudiants qui par définition ne sont pas solvables. Les banques demandent systématiquement une caution parentale pour accorder le prêt. D’ailleurs, le ou les parents qui se portent caution pour le prêt étudiant de leur enfant devront fournir l’ensemble des justificatifs liés à leur situation personnelle et financière afin que le dossier puisse être instruit et validé.

Au-delà des prêts étudiants, tout type de dossier de prêt personnel peut être monté avec la caution d’un proche. Il faut noter que cela reste une procédure peu fréquente pour les banques et elles manquent de souplesse sur ce point. Par exemple, de nombreuses banques n’acceptent comme caution que les ascendants des emprunteurs, c’est-à-dire les parents directs. Certaines acceptent également que les frères et sœurs se portent caution mais rares sont celles qui acceptent une caution apportée par un ami ou une personne physique n’ayant pas de lien de parenté directe avec l’emprunteur.

En cas de défaut de paiement de la part de l’emprunteur, la banque se retournera contre la personne qui s’est initialement portée caution et exigera d’elle le remboursement des sommes dues. Charge à la personne qui s’est portée caution de se faire rembourser par l’emprunteur.

Se porter caution pour un proche en vue de l’obtention d’un prêt personnel n’est donc pas un acte anodin. En effet, la durée d’un prêt personnel pouvant aller jusqu’à 7 ans, mieux vaut être certain de ses liens avec l’emprunteur avant de s’engager ! C’est pour cette raison que les banques préfèrent que les cautions soient apportées par un parent direct de l’emprunteur.

Les autres types de cautions possibles

La caution, ou garantie personnelle, n’est pas la seule forme de garantie possible.

S’il dispose d’une épargne, par exemple placée sous forme d’assurance-vie, l’emprunteur peut l’utiliser pour garantir un prêt. C’est ce que l’on appelle le nantissement. Concrètement l’emprunteur reste propriétaire de son épargne pendant la durée de remboursement du prêt mais s’il fait défaut, la banque peut utiliser cette épargne, en totalité ou en partie, pour recouvrer les sommes dues.

Au-delà de son épargne il est également possible de nantir des actions ou autre type de placement financier (PEA, épargne salariale,...). Dans la pratique, les garanties financières de ce type ne sont mises en jeu que dans des cas bien spécifiques.

Premier cas de figure : les prêts d’un montant important. Il n’y a pas de seuil légal imposé à une banque ou à un emprunteur à partir duquel la mise en jeu d’une garantie financière serait obligatoire. Cependant ce type de dispositif, assez lourd à mettre en œuvre, n’est quasiment jamais réclamé pour un prêt d’un montant inférieur à 25.000€.

Dans la pratique, les garanties financières sur un prêt personnel sont plutôt mises en œuvre à partir de 30.000€ ou 40.000€ mais tout dépend de la politique commerciale de l’établissement concerné.

En effet, le processus pour une garantie financière n’est pas automatisé et va à l’encontre de la tendance actuelle à automatiser l’ensemble des processus de montage et d’octroi des dossiers de prêt personnel.

Certains établissements ont toutefois créé des produits spécifiques impliquant un prêt adossé à une épargne mise en garantie : c’est par exemple le cas de Boursorama Banque avec son produit My Lombard, qui permet d’emprunter sous forme de prêt in fine (le capital est remboursé à en une fois à la fin de la durée de remboursement – seuls les intérêts et l’assurance sont réglés mensuellement) jusqu’à 50% de la valorisation des actifs en portefeuille épargne détenus par l’emprunteur.

Ce produit est d’ailleurs assez représentatif du second cas de figure dans lequel le nantissement est utilisé pour garantir un prêt : les banques mettent en œuvre ce dispositif pour leurs clients fidèles, déjà détenteurs d’un ou de plusieurs produits auprès de l’établissement.

Ainsi, le nantissement par exemple est plus fréquemment utilisé pour garantir les emprunts souscrits par des clients sénior, notamment à la retraite, qui disposent d’actifs sous gestion au sein de l’établissement prêteur.

Dernier point concernant le nantissement : à quelques exceptions près, seules les banques sont capables de proposer ce genre de dispositif à leurs clients. Les organismes spécialisés en crédit à la consommation sont quant à eux très peu acculturés à cette méthode.

L’assurance emprunteur : une garantie supplémentaire à ne pas confondre avec une caution

Si la garantie a pour vocation essentielle de sécuriser le prêteur, l’emprunteur peut également se sécuriser en souscrivant une assurance spécifique qui le protègera contre certains des grands risques de la vie qui peuvent avoir un impact sur sa capacité à travailler et sur ses revenus :

Contrairement à un prêt immobilier, l’assurance emprunteur n’est pas obligatoire pour un prêt personnel (ni pour tout autre type de crédit à la consommation) mais elle peut également contribuer à rassurer le prêteur. Dans le cas d’un prêt personnel adossé à une garantie financière ou à une caution d’un proche, il n’est donc pas inutile de souscrire une assurance emprunteur, bien au contraire !

Sur le même sujet